UNE COMMUNE A 6 EOLIENNES

CarteéolienneMarchéville. Eure-et-LoirDe part et d’autre de la route d’Illiers, au sud-ouest de Marchéville entre le Breuil, Buglou et Magny un parc de six éoliennes va voir le jour. Les premiers travaux vont débuter au troisième trimestre 2018 pour une mise en service prévue au premier trimestre 2019. Un projet mené dans une relative discrétion. La mairie de Marchéville n’ayant pas communiqué sur ce sujet aux conséquences fortes pour les habitants. Alors que la transparence s’impose.

Marchéville va donc accueillir le premier parc  de six éoliennes de 125 mètres de haut sur ces terres entre Perche et Beauce. Et si l’on peut admirer la cathédrale de Chartres d’une partie du village, ses flèches ne pointent qu’à 115 mètres…  L’épilogue d’un projet lancé en 2006 par le maire de l’époque aujourd’hui décédé. Un projet combattu par une association de défense devant les juridictions administratives et dont tous les pourvois ont été rejetés. Au delà du débat énergétique, les éoliennes n’ont pas bonne presse. Et pour cause, les populations impactées par leur implantation témoignent notamment des nuisances visuelles et sonores. Les atteintes à la santé (troubles du sommeil, migraines, acouphènes…) sont confirmées et décrites par l’Académie de médecine qui parle  globalement d’un  syndrome de l’éolien.

Perte d’attractivité

Cette implantation a aussi des conséquences importantes sur l’attractivité de la commune. Les éoliennes sont des installations industrielles classées et beaucoup ne souhaitent pas s’installer à proximité.  Le périmètre de la zone de nuisances étant estimé à trois kilomètres. Autrement dit, les gens ne se battent pas pour habiter dans de telles zones. Une des conséquences est la chute des prix immobiliers, de moins 10 à moins 30% par rapport au prix du marché. Elle est déjà objectivement constatée pour des maisons estimées à Marchéville avec une décote de 30%. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour tous les propriétaires de la commune. Il faut aussi souhaiter que les plus récents acquéreurs aient été informés de l’installation de ce parc éolien et des conséquences sur la valeur immobilière de leurs biens. Les tribunaux ont ainsi statué sur la dévaluation des biens immobiliers pour cause de voisinage de parcs éoliens notamment dans le cas de propriétaires victimes de rétention d’information sur une telle implantation. La Cour d’appel d’Angers a même confirmé l’annulation d’une vente faite sans mentionner un projet éolien.

Le silence des élus

Pour les habitants de la commune, cette arrivée risque d’être dure à avaler. D’autant plus qu’aujourd’hui une telle implantation serait plus improbable avec la directive en cours d’élaboration de la protection de la vue de la cathédrale dans un rayon de 30 kilomètres ou le fait que la commune de Marchéville n’entre pas dans la liste des communes retenues dans le schéma régional éolien. En théorie, cette installation doit se faire dans la plus totale transparence avec la population. La mairie en tant que telle n’a jamais communiqué à ce sujet qui n’a même pas été évoqué aux voeux communaux. En décembre, deux réunions ont été organisées par la société EDP Renewables  qui va installer ce parc. Présentées discrètement sous la forme de « permanences d’information » pour parler « du projet de parc éolien », elles sont passées quasi inaperçues. C’est pourtant un dossier qui implique dialogue et transparence, en particulier de la part de nos élus. Nous en sommes très loin.

11 commentaires sur « UNE COMMUNE A 6 EOLIENNES »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s